[ALOPECIE] Quels réflexes adopter pour ralentir sa chute de cheveux

4 Oct 2020 | L'alopécie, Les bases | 0 commentaires

Quand on perd ses cheveux par dizaines voire par centaines par jour, on cherche forcément des solutions pour ralentir et enrayer la chute. Alors, quels sont les réflexes pour ralentir sa chute de cheveux ?

En premier lieu, il faut déterminer le type de sa chute de cheveux !

Avant toute chose, il est important de définir le type de chute de cheveux. Comme je te le dis dans cet article, il existe plusieurs pathologies et notamment :

  • l’alopécie androgénétique que je détaille ici ;
  • l’effluvium télogène ;
  • la pelade ;
  • la trichotillomanie ;
  • les alopécies dues à des maladies et infections.

Le mieux pour déterminer l’origine et la cause de la chute est d’aller consulter un dermatologue et de faire quelques bilans pour s’assurer qu’il n’y ait pas de problèmes de santé sous-jacents.

Ok, et ensuite ? Quels sont les réflexes à adopter ?

Bon, je préfère être honnête, en cas d’alopécie androgénétique, il n’y a pas de remèdes miracles ! Mais il existe quelques petites astuces qui permettront de ralentir la chute et de prendre soin de ses cheveux malgré tout.

Se chouchouter pour ralentir sa chute de cheveux

D’abord (et si ce n’est pas déjà le cas), élimine tous les produits chimiques de ta routine ! Par là j’entends les colorations chimiques, les shampooings pleins de silicones et de sulfates, les après-shampoings et soins qui contiennent des parabènes… Bref, on élimine tout ce qui n’est pas top pour la santé en général. Je te conseille de scanner tes produits avec Yuka ou bien de chercher tes produits sur UFC que choisir. Il y aussi La vérité sur les cosmétiques qui permet de faire une recherche INCI pour identifier les substances positives ou négatives.

Ensuite, on abandonne les coiffures serrées pour laisser ses cheveux tranquilles ! Oublie les chignons bien plaqués et les queues-de-cheval très tirées, surtout si tu utilises des élastiques avec des parties métalliques ou en plastique. Dans la même veine, on laisse tomber un temps ses appareils chauffants pour préférer des alternatives sans chaleur ou en position “air froid” pour son sèche-cheveux. Pour préserver ta fibre capillaire, privilégie une brosse à cheveux avec des poils souples et naturels, type brosse en poils de sanglier. Et surtout, on se brosse les cheveux avec douceur !

Et enfin, on se CHOU-CHOU-TE ! A toi les massages quotidiens du cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine. Pour ça, prends toi 5 min avant de dormir et avant chaque shampooing, pour masser doucement par gestes circulaires ton cuir chevelu. Tu peux aussi t’aider d’une petite brosse à picots. Je t’ai mis en photo celle que j’utilise. Penses aussi à faire des bains d’huile pour nourrir et stimuler la pousse. Huile de coco, d’argan, de ricin, d’avocat et huiles essentielles de Bay St Thomas, de thym, de menthe poivrée… Tu as le choix, alors renseignes-toi sur les propriétés les plus adaptées à tes besoins !

Brosse à cheveux avec des picots pour se masser le cuir chevelu

… Aussi avec une meilleure hygiène de vie

Je sais qu’on doit te le répéter sans arrêts, mais surtout, on déstresse ! C’est important car le stress a des impacts négatifs sur notre corps et notamment un effet oxydatif. Le stress oxydatif, késako ? C’est une libération trop rapide des radicaux libres qui vont agresser les cellules et provoquer une accélération de leur vieillissement. Alors, essaye un maximum de réduire ton stress. Méditation, sport, yoga, cohérence cardiaque, activités manuelles… Tout est bon pour se détendre.

Avoir une meilleure hygiène de vie, ça passe aussi par l’alimentation ! La priorité est d’éviter les carences, et notamment le fer qui est essentiel pour oxygéner les follicules pileux. On privilégie donc les aliments riches en :

  • fer : cacao, thon, tomates… ;
  • vitamines : les oeufs, les céréales complètes, les fruits et légumes, les oléagineux ;
  • protéines : lentilles, poisson, viande ;
  • zinc : algues, légumineuses, fruits de mer ;
  • et on évite l’alcool et la nicotine…

En bref, manger un peu de tout pour pallier les carences tout en respectant son régime alimentaire. Attention, il ne faut pas non plus en abuser : tout est une question d’équilibre !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello !

Si tu es là, c’est certainement parce que tu es atteinte d’alopécie, ou que tu recherches des informations sur le sujet. Dans tous les cas, bienvenue sur mon blog dédié à la perte de cheveux chez la femme. Pour en savoir plus sur moi, c’est par ici

Une question ?

Tu souhaites me poser une question ou m'indiquer un sujet que tu aimerais que je traite en particulier ? N'hésites pas à me formuler tout ça ici.

D'autres ressources

Pour aborder l'alopécie autrement, n'hésites pas à faire un tour par ici.

Rejoins-moi sur instagram...

error: Le blog et son contenu sont protégés : il est interdit de les utiliser sans mon accord, conformément aux articles L111 et L112 du Code de la Propriété intellectuelle.