[VOLUMATEUR] Qu’est-ce qu’un volumateur ?

6 Août 2020 | Les bases | 0 commentaires

Quand on est atteinte d’alopécie, on cherche des solutions pour essayer d’enrayer la chute, ou de la camoufler. Une des solutions consiste à opter pour un complément capillaire comme le volumateur. Oui mais, qu’est-ce qu’un volumateur ? Voyons cela ensemble.

Qu’est-ce qu’un volumateur ?

Un volumateur est un complément capillaire au même titre que la perruque, sauf que cela ne vient couvrir qu’une partie de la tête et non sa globalité. On parle alors de prothèse capillaire partielle, car son rôle est d’augmenter le volume et la densité des cheveux.

Ce complément capillaire s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. C’est une solution choisie par beaucoup d’hommes et de femmes car elle permet de combler un manque de cheveux sur une zone localisée. Elle répond donc aux besoins des personnes souffrant d’alopécie, mais également d’autres pathologies provoquant une chute de cheveux.

Il existe différents types de volumateur mais leur construction reste assez identique. Il s’agit, en effet, d’un filet sur lequel est cousu ou implanté à la main des cheveux, naturels ou synthétiques.

Un volumateur est composé :

  • De cheveux, évidemment ;
  • D’une technique d’implantation de cheveux : à la machine ou à la main ;
  • D’une base sur laquelle sont cousus les cheveux ;
  • Et d’un moyen de fixation.

Qu’est-ce qu’un volumateur : le choix du type de cheveux et de leurs implantations

Plusieurs types de volumateur existent sur le marché, répondant à des besoins ou des attentes diverses. Néanmoins, l’objectif reste le même : densifier une zone dégarnie et apporter plus de volume.

Les principales différences résident dans le choix des matériaux de construction. Faisons le point.

Les cheveux : naturels, synthétiques ou mixtes

Les cheveux naturels sont, in fine, des cheveux humains. Ils procurent l’avantage d’un rendu très naturel. Ce type de cheveux supporte la chaleur (fer à lisser ou à friser) et peuvent être colorés. Mais les cheveux naturels demandent un entretien très soigneux.

Les cheveux synthétiques ne sont donc pas des cheveux à proprement parlé. Loin des clichés des perruques des anciens temps, les fibres capillaires synthétiques ont un rendu similaire aux cheveux naturels et offrent l’avantage d’un éventail de couleur large pour un prix abordable. Ils ont également la réputation d’être moins sensibles. En revanche, les cheveux synthétiques ne supportent aucunes sources de chaleur, sauf certaines fibres nommées HD (heat defiant).

Enfin, les cheveux mixtes sont un mélange de cheveux  naturels et de cheveux synthétiques. Ils permettent un rendu naturel et supportent les sources de chaleur. Par contre, ils ne doivent pas être colorés.

L’implantation des cheveux : wefted ou hand-tied

L’implantation à la machine (= wefted) permet d’avoir une densité importante car les cheveux sont cousus par rangées. Par contre, les cheveux ont tous la même direction et ne permettent pas forcément d’avoir un mouvement naturel.

L’implantation réalisée à la main (= hand-tied) permet de ne pas avoir les cheveux allant dans le même sens, ce qui donne un rendu plus naturel et réaliste. Les cheveux sont cousu un à un sur la base et permet de choisir la direction, donnant ainsi un mouvement un peu plus naturel aux cheveux.

Photo illustrant ce qu'est un volumateur en présentant l'endroit et l'envers
Deux volumateus présentant l’endroit et l’envers

Qu’est-ce qu’un volumateur : le choix de la base (silk top, lace ou monofilament)

La base en silk top est une base composée de 3 couches :

  • Une couche supérieure faite d’une pièce de soie qui imite le cuir chevelu. Les cheveux implantés traversent cette pièce de soie pour donner l’illusion qu’ils sortent du cuir chevelu, comme nos cheveux bios ;
  • Une couche médiane servant de support de fixation des cheveux ;
  • Une couche inférieure en contact direct avec le cuir chevelu ou les cheveux.

La base en silk top permet un rendu ultra naturel en masquant les nœuds d’implantation des cheveux sur le volumateur. Cela permet d’imiter à la perfection, ou quasiment, le cuir chevelu. En revanche, c’est une technique un peu plus onéreuse que les autres et elle peut présenter une épaisseur supérieure aux autres types de base. La succession de 3 couches n’est pas assi respirante que les autres bases.

La base en lace est une base composée de dentelle. Ce type de base permet d’avoir un volumateur plus léger et respirant. Malheureusement, c’est une base relativement fragile qui peut se dégrader un peu plus rapidement que les autres bases.

La base en monofilament est en nylon avec un tissage plus serré que pour la base en lace, ce qui la rend beaucoup plus résistante. Elle est moins respirante que la base en lace mais plus que la base en silk top.

Qu’est-ce qu’un volumateur : le choix de la fixation (à clips, tissé ou collé)

Plusieurs types de fixation sont possibles pour porter un volumateur. Selon tes critères, ton choix se portera plus sur un mode de fixation plutôt qu’un autre.

Les volumateurs à clips

Les volumateurs à clips sont composés, comme son nom l’indique, de plusieurs clips positionnés tout autour de la base. Ce type de fixation est idéal si :

  • pouvoir enlever/remettre ton volumateur quand bon te semble est important pour toi ;
  • tu n’as pas envie d’aller chez ton coiffeur/prothésiste tous les mois pour refaire des ajustements ;
  • tu portes ton volumateur de façon occasionnelle.

Évidemment la liste n’est pas exhaustive, mais les volumateurs à clips sont idéaux pour toutes celles qui souhaitent pouvoir l’enlever et le remettre à tout moment : c’est son avantage principal. Parfois des petits peignes sont présents à l’avant de la base pour tenir les cheveux à l’avant de la tête. Si tu n’es pas à l’aise avec ce peigne, tu peux le remplacer par un ou deux clips ou tout simplement l’enlever. On peut parfois avoir des irritations du cuir chevelu à force de placer les clips toujours au même endroit. Il arrive rarement que les clips arrachent quelques cheveux, notamment au moment de l’enlever. C’est pourquoi il faut le retirer lentement et avec douceur.

Les volumateurs tissés

Les volumateurs tissés ont le même principe que les tissages. Ils sont fixés de façon semi-permanente sur tes cheveux bios. C’est idéal si :

  • tu as envie d’avoir ton volumateur sur toi tout le temps, même la nuit ou pour faire du sport par exemple ;
  • le placement de ton volumateur par toi même te paraît compliqué ;
  • tu réalises très régulièrement des coiffures qui tirent un peu sur les cheveux.

Là encore, la liste n’est pas exhaustive… L’avantage avec ce type de volumateur c’est que tu n’as à te soucier de rien puisque tu vis H24 avec. Il sera bien fixé et ne bougera pas. En revanche, tu devras te rendre régulièrement (1 fois par mois en moyenne) chez ton coiffeur/prothésiste pour le refixer. Eh oui, la fixation est réalisée au niveau des racines de tes cheveux bios mais lorsque ceux-ci poussent, il faut faire des réajustements pour éviter que cela ne soit visible. Le fait de tisser directement le volumateur peut tirer un peu sur les cheveux/les racines

Les volumateurs collés

Enfin, les volumateurs collés sont fixés de façon semi-permanente sur ton cuir chevelu directement. C’est une solution idéale si :

  • ta densité de cheveux est assez pauvre voire inexistante pour supporter un volumateur à clips ou tissé ; ou si tu préfère raser tes cheveux sur le dessus. De toute façon, pour coller le volumateur, il faudra raser le dessus de la tête ;
  • tu as envie d’avoir ton volumateur sur toi tout le temps, même la nuit ou pour faire du sport par exemple ;
  • tu n’es pas à l’aise sur la façon dont il faut placer ton volumateur.

Une fois encore, la liste n’est pas exhaustive. Les volumateurs collés sont une bonne solution pour celles qui souhaitent vivre avec leur volumateur H24 et qui n’ont pas assez (ou plus) de cheveux pour porter un autre type de volumateur. Cela peut aussi être un choix en rasant le dessus de sa tête. La colle peut parfois irriter les cuirs chevelus les plus sensibles et il faudra retourner régulièrement en institut pour faire recoller la prothèse.

Quelles sont les caractéristiques de mes volumateurs ?

Personnellement, j’ai opté pour des volumateurs :

  • à clips : car cela me permet de le mettre et l’enlever quand j’en ai envie. Je préfère dormir paisiblement sans avoir quelque chose qui me gêne ou me tire les cheveux. En plus, cela permet de préserver les cheveux de mon volumateur.
  • en cheveux naturels : parce que j’avais envie de pouvoir me coiffer avec des appareils chauffants (lisseur, fer à boucler) et de l’entretenir avec des produits naturels. Les cheveux naturels sont aussi très doux, et, dans mon esprit, ils se mélangent plus facilement avec mes cheveux bios.
  • avec un silk top : car je suis vraiment bluffée du rendu naturel que cela donne. L’imitation du cuir chevelu est vraiment parfaite et, pour avoir essayé des volumateurs en monofilament, il n’y a vraiment pas photo !

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Déjà une année de volumateur - Avec des cheveux - […] Au début, tu es un peu perdue au milieu de la masse d’informations : pas d’inquiétudes ! C’est normal.…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello !

Si tu es là, c’est certainement parce que tu es atteinte d’alopécie, ou que tu recherches des informations sur le sujet. Dans tous les cas, bienvenue sur mon blog dédié à la perte de cheveux chez la femme. Pour en savoir plus sur moi, c’est par ici

Une question ?

Tu souhaites me poser une question ou m'indiquer un sujet que tu aimerais que je traite en particulier ? N'hésites pas à me formuler tout ça ici.

D'autres ressources

Pour aborder l'alopécie autrement, n'hésites pas à faire un tour par ici.

Rejoins-moi sur instagram...

error: Le blog et son contenu sont protégés : il est interdit de les utiliser sans mon accord, conformément aux articles L111 et L112 du Code de la Propriété intellectuelle.