[Episode 2] Les produits testés 1/2

22 Mai 2020 | Mon histoire | 0 commentaires

On se retrouve pour le deuxième épisode de mon histoire ! Celui-ci est dédié aux différents traitements contre l’alopécie que j’ai suivi et aux produits que j’ai testé pour essayer de faire repousser mes cheveux. J’ai découpé cet article en deux parties. Aujourd’hui j’aborderai notamment les traitements « médicamenteux » contre l’alopécie, puis la prochaine fois j’aborderai les traitements un peu plus naturels.

Les pilules contraceptives : un des traitements faciles contre l’alopécie

Comme expliqué dans mon article concernant mon diagnostic, j’ai pris plusieurs pilules contraceptives. Celles-ci ont eu des effets plus ou moins bénéfiques sur ma chute de cheveux. Saches que certaines pilules sont déconseillées en cas d’alopécie ; certaines au contraire sont conseillées. Voici un petit tableau récapitulatif :

Tableau présentant l'effet positif ou négatif des pilules sur la chute de cheveux

Quelles sont les pilules que j’ai prises ?

Pour ma part, je fais un résumé de mon ressenti sur les 3 pilules qui m’ont été prescrites par mes gynécologues :

  • DIANE 35. J’ai pris cette pilule pendant 6 ans au total, avec une première période de cinq ans puis une autre d’un an. De 2008 à 2013, tout allait bien hormis une prise de poids rapide et importante (10kg) sans changer mes habitudes alimentaires. Mon acné avait disparue et j’avais une vraie belle peau de bébé, bref le rêve quoi ! En revanche, en 2014/2015, ce n’était pas aussi joyeux. Certes j’avais à nouveau une jolie peau et des cheveux qui repoussaient un peu ; mais j’ai repris 10kg de façon inexpliquée. Au-delà de ça, je me sentais déprimée et j’avais des douleurs dans les jambes… Le combo gagnant ! DIANE 35 est une pilule de 3e génération, jugée favorable pour la perte de cheveux. Mais c’est aussi une pilule avec des risques importants et avérés pour la santé (rappelle-toi du scandale qui l’a faite interdire en France en 2013…)
  • MINIDRIL. Suite au retrait de DIANE 35, j’ai pris MINIDRIL en 2013/2014. C’est une pilule de 2e génération jugée défavorable en cas d’alopécie. En un an de prise, j’ai eu de nouveau beaucoup d’acné, mais surtout j’ai perdu mes cheveux par poignées. Tu l’imagines… Cela a été un véritable traumatisme pour moi. Je ne sais pas si cette chute brutale est dû à l’arrêt de DIANE 35 ou à l’enchaînement DIANE 35 / MINIDRIL.
  • JASMINE. Pilule de 4e génération, Jasmine est jugée favorable en cas de perte de cheveux. Je l’ai prise pendant environ un an et demi (2015/2016). J’avais beaucoup moins d’effets secondaires qu’avec DIANE 35, ouf! J’avais une peau avec quelques imperfections et ma chute de cheveux était bien calmée. Par contre, je n’ai pas regagné de masse en la prenant. Le point négatif sur Jasmine est qu’elle m’a donné du mauvais cholestérol.

Mon avis est strictement personnel et ne doit pas être généralisé à tous les cas. En cas de doute, n’hésite pas à te rendre chez le médecin (généraliste, gynécologue ou autres), seule personne apte à te soigner en fonction de tes problèmes.

Quelles conclusions ai-je tirées ?

Avec toutes ces péripéties, j’ai décidé d’arrêter la pilule contraceptive afin de ne plus prendre d’hormones de synthèse. Je me suis renseignée de plus en plus sur le lien possible entre pilule et alopécie. J’en suis arrivée à la conclusion d’un sevrage pour arrêter doucement JASMINE. Enfin de compte, j’ai réalisé que les hormones de synthèse étaient comme une drogue pour l’organisme. J’ai donc entrepris un sevrage sur 3 mois en coupant mes cachets : 1 mois avec ¾ du comprimé, 1 mois avec ½ comprimé et 1 mois avec ¼ de comprimé.

Résultats ! Ma perte de cheveux n’était pas aussi fulgurante qu’en 2013, mais elle était tout de même présente… Aujourd’hui, cela fait plus de 3 ans et demi que je ne prends plus d’hormones de synthèse (ni pilule, ni patch, ni implant, ni stérilet hormonal) et ma chute s’est stabilisée.

 

Les traitements médicamenteux contre l’alopécie

Quels ont été ces traitements ?

Les nombreux dermatologues que j’ai vu s’accordaient sur des traitements médicamenteux pour soigner, d’un côté ma carence en fer, et de l’autre ma chute de cheveux. Voici mon retour par rapport à ces traitements :

  • Le fer (timoferol, tardyferon). Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été carencée en fer. Afin de combler cette carence, on me prescrit des compléments en fer (comme Timoferol et Tardyferon) à prendre sur de longues durées (6 à 9 mois). Le bilan n’est pas terrible car j’ai eu beaucoup de mal à les supporter. En effet, ils me provoquaient des douleurs d’estomac malgré les prises pendant les repas, et mon taux de fer n’est jamais remonté bien haut… Les effets sur mes cheveux étaient donc très peu visibles.
  • Minoxidil 5%. Pour traiter ma chute de cheveux, on m’a proposé de suivre le fameux traitement par Minoxidil. Normalement, il est proposé dosé à 2% pour les femmes, mais mes dermatologues m’ont proposé d’attaquer directement par le 5%. J’ai eu beaucoup de difficultés à tenir ce traitement pour plusieurs raisons :
    • Je devais l’appliquer quotidiennement le soir au coucher. Je le mettais directement sur cheveux propres afin qu’il agisse le plus longtemps possible. Du coup, mes cheveux étaient très gras, tout le temps. J’avais du mal à me trouver jolie et à l’aise la journée, car je sentais mes cheveux « sales » ;
    • Au bout de quelques semaines, je commençais à avoir des poils au niveau des joues, du cou, du ventre ;
    • J’avais des démangeaisons au niveau du cuir chevelu.

Quels résultats pour ces traitements ?

Résultats ! J’ai arrêté mes traitements au fer… Et j’ai vite laissé tomber le Minoxidil. Pourquoi ? Ce médicament me faisait plus de mal qu’autre chose moralement puisque je ne voyais quasi pas d’améliorations sur mes cheveux. Mais en plus de ce non-résultat, j’avais des poils disgracieux qui poussaient ailleurs que sur mon crâne…

Voilà pour les traitements conventionnels que j’ai pu tester sur les conseils de mes médecins. Je tiens à repréciser que je ne fais part que de mon avis et que chacun réagit différemment face aux différents traitements. L’important est d’en discuter avec son/ses médecin(s) afin de trouver une solution qui puisse correspondre parfaitement !

Et toi, as-tu testé des traitements pour ta chute de cheveux ? N’hésite pas à partager avec moi tes expériences !

A te lire !

Caroline

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello !

Si tu es là, c’est certainement parce que tu es atteinte d’alopécie, ou que tu recherches des informations sur le sujet. Dans tous les cas, bienvenue sur mon blog dédié à la perte de cheveux chez la femme. Pour en savoir plus sur moi, c’est par ici

Une question ?

Tu souhaites me poser une question ou m'indiquer un sujet que tu aimerais que je traite en particulier ? N'hésites pas à me formuler tout ça ici.

D'autres ressources

Pour aborder l'alopécie autrement, n'hésites pas à faire un tour par ici.

Rejoins-moi sur instagram...

error: Le blog et son contenu sont protégés : il est interdit de les utiliser sans mon accord, conformément aux articles L111 et L112 du Code de la Propriété intellectuelle.