[BILAN 01] Porter un volumateur au quotidien : quel bilan après 6 mois ?

12 Avr 2020 | L'heure du bilan | 8 commentaires

Cela fait maintenant un peu plus de 6 mois que je porte au quotidien mon volumateur.
Alors, quel bilan faire après ces 6 mois ? Je te raconte tout !

Le volumateur comme solution face à l’alopécie

Comme tu le sais déjà, je suis atteinte d’alopécie androgénétique, une pathologie qui me gâche la vie depuis près de 7 ans maintenant. J’en ai souffert pendant de longues années. Cela me poussait à chercher à tout prix des solutions pour faire repousser mes cheveux ou gagner en volume pour espérer cacher un peu la misère. J’en souffre encore aujourd’hui. Mais la bonne nouvelle c’est que j’ai enfin accepté cette perte de cheveux pour enfin aller de l’avant ! Mais pour tout te dire, le volumateur m’a bien aidée dans cette acceptation !

Déjà plus de 6 mois que je porte mon volumateur au quotidien, l’heure du bilan est venue ! Par quotidien, j’entends un minimum de 6 jours par semaine, pendant plus de 10h par jour. En effet, mon volumateur m’accompagne toute ma journée de travail en semaine et lors de mes sorties le week-end. Les seuls jours où je ne le porte pas sont ceux durant lesquels je ne mets pas un pied dehors. Et en 6 mois, il s’en est passé des nouveautés dans ma vie avec mon volumateur. Certaines angoisses ont disparues pour laisser leur place à d’autres types d’interrogations, mais j’ai aussi appris certaines choses. Faisons le tour ensemble !

Si tu veux en savoir plus sur l’alopécie androgénétique, tu peux lire mon article « comprendre l’alopécie androgénétique ».

Porter un volumateur au quotidien, le bilan de mes enseignements

Cela fait donc 6 mois que je porte mon volumateur de façon quotidienne. Mais cela fait un peu plus d’un an que je me suis familiarisée aux volumateurs en général. Voici ce que j’ai pu apprendre durant cette période…

Les volumateurs ont un effet vraiment naturel

Première chose très importante : si tu n’as pas encore franchi le cap, lève tout de suite tes inquiétudes et angoisses concernant le regard des autres. Je te rassure, personne ne va scruter ta ligne frontale ou le dessus de ton crâne pour voir si tu portes un complément capillaire. Bien sûr, les personnes attentives et observatrices remarqueront que quelque chose à changer ; mais personne ne saura dire que tu porte un volumateur (sauf si il est vraiment mal positionné). Les pièces sont très naturelles aujourd’hui et on est bien loin du cliché de la perruque figée façon Dallas.

Et justement ! Comme les compléments capillaires d’aujourd’hui sont vraiment bien faits, tu pourras tout à fait te coiffer comme bon te semble ou accessoiriser ta coiffure avec des pinces, des barrettes, des bandeaux et autres. J’essaierai de faire des tutos coiffure prochainement pour te montrer ce qui est réalisable avec un volumateur. Bien sûr, tout dépendra aussi de la densité de tes cheveux actuels.

La vie quotidienne n’est absolument pas chamboulée

Porter un volumateur ne t’empêche pas de vivre ta vie comme d’habitude. Le volumateur se fixe à tes propres cheveux avec des peignes-clips. Donc n’aies pas peur, tu peux bouger la tête à ta guise, faire du sport, être dehors quand il y a du vent, aller dans des parcs d’attraction, partir en vacances… En bref, tu peux continuer de vivre ta vie sans que le volumateur ne bouge ou ne tombe.

Et enfin, dernière chose à prendre en compte : posséder un volumateur va certes changer ta vie car tu te sentiras beaucoup mieux dans ta peau, mais il faudra aussi adopter une organisation pour en prendre soin.

Quelques erreurs que je t’invite à ne pas commettre…

Ne coupe/colore pas ton volumateur toute seule !

Les deux premières erreurs à ne surtout pas faire sont de couper ton volumateur toute seule, et de le colorer toute seule. Enfin, sauf si tu es coiffeuse et/ou habituée à faire des colorations et des coupes sur ce type de pièces. En effet, les volumateurs ne se coupent pas et ne se colorent pas de la même façon que nos cheveux biologiques.

Pour ma part, j’ai massacré un volumateur en le colorant plusieurs fois seule chez moi : la base en soie était fichue car colorée, et c’est pourtant ce qui est censé faire tout l’effet naturel du complément capillaire ! Bon, ce n’est pas très grave car c’est un volumateur que je n’avais pas acheté très cher…

Mais, deuxième erreur : j’ai voulu me prendre pour une coiffeuse et jouer du ciseaux ! Erreur fatale, j’ai bien failli faire des dégâts irrattrapables si je ne m’étais pas arrêtée à temps. Et pour le coup, j’aurai été bien dégoutée car il s’agissait de mon volumateur quotidien actuel, que j’ai payé un peu plus de 600€ !

Donc si je ne peux te donner qu’un seul conseil ce serait celui-ci : ne t’aventure pas à colorer et couper ton volumateur toute seule. Emmènes-le chez un coiffeur, tu feras des économies, car mieux vaut payer une coupe et une coloration que de racheter un volumateur…

Ne pas s’entraîner à le positionner

Parmi les erreurs à ne pas reproduire, il y a bien sûr celle de mal positionner son volumateur : trop en arrière, trop en avant, trop sur le côté… C’est à chacune de trouver ce qui fonctionne le mieux en fonction du volume de cheveux restant au niveau de la ligne frontale. Pour un rendu très naturel, il vaut mieux placer le volumateur juste derrière l’implantation des premiers cheveux. Je te conseille de bien t’entraîner devant un miroir et de tester différents positionnements et différentes techniques. Le risque que tu sortes avec un volumateur mal positionné n’est pas très grave. Mais il sera tout simplement plus facilement devinable. Pour les premières sorties, le mieux est de l’accessoiriser un peu avec un chapeau ou un headband pour camoufler un peu le passage entre les cheveux biologiques et les cheveux du volumateur.

Vouloir des clips partout sur le volumateur

Enfin, la dernière erreur que j’aimerai souligner concerne le nombre de peignes-clips positionnés à l’intérieur du volumateur pour le faire tenir. Au début, on a tendance à se dire que plus il y a de clips, et mieuxc c’est pour le maintien. Mais ce n’est pas forcément vrai. En fonction de la masse capillaire dont on dispose encore, on peut se permettre d’avoir plus ou moins de clips. Personnellement, j’en ai 4 : deux sur les côtés devant et deux sur les côtés arrière ; et cela me suffit amplement ! Je te promets que mon volumateur ne bouge pas dans mes activités quotidiennes, ni en temps de vent (testé et approuvé !). Il faut savoir que plus il y a de clips, et plus tes cheveux bio seront sollicités et possiblement fragilisés. Alors, autant les préserver quand cela est possible !

Porter un volumateur au quotidien, le bilan des aspects positifs

Au-delà des erreurs à ne pas reproduire et des enseignements retenus durant mes 6 mois de port quotidien, il y a eu aussi pas mal d’aspects positifs ! Je ne vais pas tout expliquer dans le détail car ce serait trop long… Mais voici ce que je retiens principalement (la liste n’est pas exhaustive) :

Les effets psychologiques

  • J’ai repris confiance en moi car je me trouve à nouveau jolie quand je me regarde. J’ai vraiment l’impression d’avoir retrouvé mes cheveux d’avant et la densité de mon volumateur est parfaite pour moi ! Je me surprends à reprendre beaucoup de selfies, et oui… J’arrive enfin à me dire que je suis jolie. C’est pour moi le point positif le plus important !
  • Je pense beaucoup moins à ma chute de cheveux et cela me fait du bien moralement. J’ai arrêté de me morfondre sur mon sort et psychologiquement cela fait un bien fou. Alors oui, je retrouve ma « vraie » tête quand j’enlève mon volumateur, mais cela ne me déprime plus comme avant car je sais qu’en 30 secondes je peux me trouver à nouveau jolie.
  • J’ai envie de reprendre soin de moi et de mes cheveux biologiques. Je pense que c’est dû au fait de me trouver plus jolie avec le volumateur. On dit que le positif attire le positif, ça doit donc être vrai !

Les effets « pratiques »

  • J’ai des beaux cheveux, tout le temps, et même les mauvais jours. J’ai eu beaucoup de compliments sur mes cheveux depuis que je porte un volumateur. Pas mal de collègues m’ont demandé ce que j’avais fait et qu’ils étaient vraiment beaux et en forme. Comme quoi, tout peut arriver : je fais des envieuses !
  • Je suis coiffée et prête en 30 secondes. Plus besoin de passer des dizaines de minutes à essayer de trouver une coiffure qui donnerait l’effet d’avoir du volume : je pose mon volumateur et 30 secondes plus tard je suis prête à partir.
  • … Bon j’ai dit 30 secondes, mais parfois plus ! Car oui, maintenant j’ai de nouveau envie de me coiffer et d’accessoiriser mes coiffures.
  • Mon cuir chevelu peut enfin respirer car j’ai arrêté les poudres densifiantes. Moins de cochonneries sur mon crâne.
  • Et enfin… il y a tellement de choix en volumateur que cela nous ouvre la porte à de nouveaux looks : essayer des coupes différentes, des longueurs différentes et des couleurs différentes. Le bonheur !

Porter un volumateur au quotidien, le bilan des aspects négatifs

Spoiler alert ! Il n’y a pas que des côtés positifs à porter un volumateur de façon quotidienne. Voici les principaux points négatifs que j’ai relevé, à titre personnel :

Un nouveau stress

  • Si j’ai bien compris que personne n’allait scruter ma ligne frontale, un autre type de questionnement et de stress est apparu : celui qu’on découvre par inadvertance que je porte un volumateur. Laisse-moi t’expliquer… Dans ma sphère privée, pas de soucis : la plupart de mes proches sont au courant. Mais alors dans ma sphère professionnelle… Il n’y a que deux personnes dans la confidence ; et le problème c’est qu’on est tous assez proches avec mes collègues… Hors de question pour moi de mettre dans la confidence 25 personnes ! Alors, parfois j’ai des petits coups de stress, notamment en soirée ou lors de week-end organisés ensemble… Il arrive régulièrement qu’il y ait des accolades et ma hantise serait que l’un d’eux découvre mon secret en touchant ma tête !

D’autres effets pratiques à prendre en compte

  • Même si ma vie quotidienne n’est pas chamboulée par mon volumateur, en vacances il faut tout de même prendre des précautions. Et notamment lors des baignades (piscine, mer) où il faut dans la mesure du possible éviter de porter son volumateur. Le hic : je ne me vois pas retirer mon volumateur sur la plage ; et encore pire quand je suis entourée d’autres personnes que mon chéri. Alors pour éviter ça, deux solutions : on troque son volumateur pour un chapeau ou on opte pour un volumateur qu’on dédie aux baignades. Mieux vaux privilégier un vieux modèle ou un modèle synthétique ; mais en tout cas, il faut un modèle auquel on ne tient pas particulièrement.
  • Selon les coiffures qu’on souhaite réaliser, attacher ses cheveux avec son volumateur peut parfois tirer un peu sur nos cheveux biologiques. C’est notamment le cas pour les coiffures hautes comme les queues-de-cheval ou les chignons.

Un aspect financier

  • … Et enfin, le dernier point négatif concerne plutôt mon portefeuille !! Car oui, j’ai attrapé la folie des volumateurs et je rêve d’en avoir une collection maintenant ! Je me suis tellement bien familiarisée avec que j’ai envie d’en acheter régulièrement. C’est un peu comme les femmes qui font la collection des chaussures ; mais bon, j’arrive à me retenir (même si parfois je craque) !

Et toi, depuis combien de temps portes-tu un volumateur ? As-tu relevé d’autres aspects positifs ou négatifs ? Quels enseignements as-tu tiré ?

A te lire !

Caroline

8 Commentaires

  1. SAbrina

    Un rayon de soleil dans ma journée «d’alopecique »!
    Merci pour ce témoignage tu as mis un point final à mes derniers doutes et je t’en suis vraiment reconnaissante!
    Sans cacher les points négatifs tout en étant objective, je sais fermement aujourd’hui en te lisant que oui c’est vraiment ma solution!
    Je vais donc franchir cette étape pour des jours meilleurs!

    Au plaisir de te lire de nouveau!

    Réponse
    • AvecDesCheveux

      Oh merci infiniment pour ce retour Sabrina, voilà de quoi me donner envie de partager encore plus mon quotidien sur la toile ! 🙂
      J’espère que ce nouveau cap te permettra de mieux vivre ton alopécie, je te souhaite bonne chance dans cette nouvelle aventure. N’hésites pas à me tenir au courant !
      Caroline

      Réponse
  2. Krol

    Merci pour tous tes conseils 🙂
    J’ai plusieurs questions.
    J’ai les cheveux très fins et frisotants.
    Je ne les lisses plus depuis que je me suis aperçue de la perte de mes cheveux.
    Puis-je trouver un volumateur adapter à mes cheveux ?
    Si oui, quelle est la durée de vie d’un volumateur s’il te plaît ?
    Merci beaucoup.

    Réponse
    • AvecDesCheveux

      Bonjour Krol !
      Merci pour ton commentaire. Je pense que tu peux trouver des volumateurs adaptés à ta situation. Si tu as les cheveux très fins, tu peux t’orienter vers les volumateurs en cheveux européens qui sont plus fins que les cheveux brésiliens. En revanche, si tes cheveux sont très fins, les clips vont les fragiliser davantage..
      La durée de vie d’un volumateur dépend beaucoup de la manière dont on en prend soin, mais au minimum 1 an et jusqu’à 2 ans ou plus si tu es très soigneuse et que ton volumateur est de bonne qualité 🙂
      N’hésites pas si tu as d’autres questions,
      Caroline

      Réponse
  3. Isabelle

    Merci pour tous tes articles tellement utiles !
    Je m’apprête à faire l’acquisition de mon premier volumateur mais j’ai encore beaucoup d’hésitation (cape, couleur, densité…).
    Je suis châtain clair et pas évident de choisir la bonne nuance sur les sites américains (type Highline Wigs ou Lusta Hair).
    J’ai cru comprendre que tu possédais un volumateur de ces deux enseignes. S’agit-il de cheveux européens, brésiliens ? As-tu une préférence entre le Highline et le Lusta ?
    Les as-tu personnalisés chez un coiffeur ?
    Un grand merci !
    Isabelle

    Réponse
    • AvecDesCheveux

      Bonjour Isabelle,
      Merci pour ton commentaire, je suis ravie de voir que tout ce travail puisse être utile ! 🙂
      J’ai effectivement un volumateur des deux marques que tu cites (Highlinewigs et Lusta Hair). Il s’agit pour ces deux enseignes de cheveux brésiliens remy hair, ce qui signifie que toutes les écailles du cheveu sont dans le même sens.
      Personnellement, je trouve qu’il y a des points positifs et négatifs pour les deux marques ; les points positifs de l’une étant les points négatifs de l’autre. Je ferai un article prochainement à ce sujet ! Mais en attendant, il s’agit de deux marques de très bonne qualité, et je ne regrette aucuns de mes achats chez Lusta ou Highline wigs.
      Je les ai en effet personnalisé chez un coiffeur, c’est l’objectif de mon prochain article justement ! 🙂
      N’hésites pas si tu as d’autres questions.
      A bientôt sur le blog ou sur Insta,
      Caroline

      Réponse
  4. brigitte

    Bonjour,
    Je viens de tomber sur ton blog qui est très intéressant et qui a apporter beaucoup de réponses à mes questions, tel que les poudres densifiante.
    J’aimerais savoir comment choisir la couleur d’un volumateur quand on a pratiquement 80% de cheveux blancs et qu’on pratique la coloration.
    Merci

    Réponse
    • AvecDesCheveux

      Bonjour Brigitte,
      Tu peux essayer de faire correspondre la couleur de ton volumateur à la couleur de la coloration que tu utilise sur tes cheveux 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello !

Si tu es là, c’est certainement parce que tu es atteinte d’alopécie, ou que tu recherches des informations sur le sujet. Dans tous les cas, bienvenue sur mon blog dédié à la perte de cheveux chez la femme. Pour en savoir plus sur moi, c’est par ici

Une question ?

Tu souhaites me poser une question ou m'indiquer un sujet que tu aimerais que je traite en particulier ? N'hésites pas à me formuler tout ça ici.

D'autres ressources

Pour aborder l'alopécie autrement, n'hésites pas à faire un tour par ici.

Rejoins-moi sur instagram...

error: Le blog et son contenu sont protégés : il est interdit de les utiliser sans mon accord, conformément aux articles L111 et L112 du Code de la Propriété intellectuelle.